Les guerres éternelles


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Confidences pour confidences...

Aller en bas 
AuteurMessage
Gwenaël
¤ Chérubin

¤ Chérubin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Statut :
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Race: angélique
Grade: Angelot
Autre:

MessageSujet: Confidences pour confidences...   Sam 19 Avr - 18:46

D'un oeil absent, il regarda s'approcher l'imposant bâtiment. Vue ainsi, l'Académie Militaire ressemblait à une véritable forteresse. Située sur la plus grande des îles en hauteur, elle dominait l'archipel telle une gardienne bienveillante. C'était un des seuls points stratégiques de Célestia, raison pour laquelle les prisonniers et quelques civils y avaient été placés. Cependant, l'école recélait de trésors technologiques et architecturaux, c'était pourquoi peu de personnes y avaient été admises durant la bataille.

Visiblement, l'endroit n'avait pas échappé à l'horreur du combat. Mais conçue pour y résister, l'Académie n'avait été pénétrée. D'aucuns côtés. L'enceinte était impénétrable par les airs, en dépit de son ouverture au ciel. Tout comme la terre de l'île, il s'agissait en réalité d'une illusion cachant un piège aux intrus. Piège auquel s'étaient apparemment frottés certains.. Des tas de cendres et de poussières encerclaient le bâtiment.

Le Séraphin donna un puissant battement d'ailes et se hissa à la hauteur du toit de la tour Est de l'école. Il posa pied sur le toit de celle ci. Toute de marbre et de verre, comme la plupart des installations angéliques, elle donnait l'impression d'une activité intérieure. Qui existait, mais qui n'était pas celle montrée. L'Académie était le modèle par excellence du mystère, de la comédie et de l'omission. La branche militaire de Celestia gardait jalousement son savoir et ses connaissances. Lorsque vous en sortiez, vous étiez priés de garder le silence dessus, ou de trépasser.

Un nombre important d'îles et d'îlots flottaient sous celle de l'école, mais ce côté du bâtiment donnait droit sur l'océan, si on décidait d'y faire le saut de l'ange. Le suicide n'existait pas à Celestia. Les Anges étaient déchus avant d'en arriver là. Ou réorientés. Mais combien d'étudiants avaient déjà songé à se laisser tomber du haut de sa fenêtre, pour aller se déchirer bien plus bas, contre la surface froide et lisse de l'eau? La tour Est était le foyer des Internes. Mais c'était aussi leur calvaire.

° Elles se ressemblent, en fait. Seule leur localisation diffère. °

° Celle démoniaque ne compte pas autant de membres. °

° C'est vrai, mais personne ne décide à notre place d'y aller. °

Michaël se tourna vers l'endroit d'où ils étaient venus. Le Sanctuaire. Malgré les évènement récents, il brillait de son habituelle lumière divine. Le ciel, redevenu clair, donnait d'ailleurs l'impression au monde angélique se se réveiller après un long cauchemard. Le sang luisait sur la terre sacrée et des traces de brûlure marquaient l'espace des habitations. Les restes de l'Arbre des Séphiroth gisaient, présageant une cicatrice difficile à effacer. Uriel avait laissé sa trace, sur son monde d'origine. La guerre, avait laissé son emprunte sur le sol des Anges.

° Tu vas partir en laissant tout cela derrière toi? °

- J'ai encore une mission à confier à Raziel. Ou deux.

° Trois, en fait. Non? °

Il haussa les épaules. Il avait fait volte face vers l'océan. Il se fichait un peu que son homologue du Secret ne le preine définitivement pour un dingue, étant donné qu'il semblait parler tout seul. En fait, c'était comme s'il n'en avait pas conscience. De parler à voix haute.

° Il ne te reste pas beaucoup de temps. °

- Ai je déjà failli?

- Non, mais vous avez menti, claqua une voix dans son dos.

Il ne se retourna pas. Il savait qui était venu à leur rencontre.

- Zadkiel, Archange de la Justice. Vous prenez votre devoir à coeur.. Tout comme vos prédécesseurs.

- La Loi est une, et indivisible, répliqua sèchement le nouveau venu. En dépit de votre rang, vous serez jugé et puni en conséquence.

- Maintenant? demanda Michaël sans cacher son amusement.

- En temps voulu, répondit l'Archange sans se démonter. Et en considération de certains faits.

Evidemment. On ne condamnait pas le Séraphin de la guerre comme on décidait de jeter une vieille paire de chaussettes. Les personnes s'occupant du domaine judiciaire connaissaient parfaitement son dossier ainsi que celui de Lucifel. Et avaient toutes à l'esprit qu'ils étaient jumeaux. Etait il judicieux de se mettre à dos les deux frères, alors qu'ils s'inhibaient mutuellement? Qui aurait assez d'influence, d'audace et de courage pour redonner de l'ordre à Celestia, s'ils bannissaient Michaël?

Zadkiel reprit sa route.

° Vous êtes impressionnants. C'est tout l'effet que vous a fait cette bataille? Vous vous en remettez bien facilement! °

- Il y a un temps pour tout.

° Est ce vraiment celui de te rappeler ta faute? °

- Est il nécessaire que nous ayons cette discussion maintenant?

° Quand pourrions nous l'avoir, alors? Nous avons tous des obligations, mais aussi des droits. °

Le Séraphin de la Guerre hocha la tête lentement. Mais le devoir restait toujours plus fort. Et il savait que s'il avait répondu à son appel, elle l'aurait remis sur le droit chemin. Ainsi qu'elle aurait été déçue. Il n'était pas toujours évident de comprendre les lauréats des Académies Militaires. Ils étaient froids. Hautains. Etranges. Fous. Inaccessible. D'un autre monde, en fait. Mais ils se comprenaient, eux, entre eux. Quelques fois.

- Notre mission commune n'est pas terminée, Raziel.

° La pauvre. °

° Hé oh! °

° J'me fais pas de soucis pour toi, t'es plutôt difficile à tuer. Mais elle... J'ai peur que tu n'l'achève rien qu'avec ton tact coutumier! Tu vas la surcharger de travail en plus! Si tu crois que j'lis pas en toi comme un livre ouvert.. °

Il sourit. Ce qui donnait l'impression qu'il était absolument heureux de leur situation. Ils en rièrent intérieurement. Pendant une seconde, il fut même au bord de la mélancolie. Pourquoi avait il fallut qu'ils s'entre-tuent ce jour là? Ils le savaient, c'était pourquoi ils l'acceptaient.

Une nouvelle fois, le soldat entailla sa main et la proposa à son homologue du Secret. La partie de plan qu'il lui avait caché, volontairement, devait à présent être dévoilé à Raziel.
Revenir en haut Aller en bas
Séraphin Raziel
¤ Séraphin du Secret

¤ Séraphin du Secret
avatar

Féminin
Nombre de messages : 486
Age : 25
Localisation : Sanctuaire (Celestia)
Armes : Deux lames rétractables accrochée à ses poignets
Pouvoir : Possède des pouvoirs de soin
Statut :
Date d'inscription : 03/05/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Séraphin
Autre: Ancienne bannie

MessageSujet: Re: Confidences pour confidences...   Sam 19 Avr - 19:28

Spectacle sanglant qu'était le massacre de Michaël armé d'une Azaël qui semblait ne plus vivre. Cependant, Raziel était restée quelques instants, avant de tourner les talons, dégoûtée par le massacre de Démons agonisants. Elle avait déjà tué et vu mourir pendant toute la batille, et cela lui suffisait pour ne pas assister au ménage que faisait son homologue de la Guerre. Toutefois, une fois sortie du Sanctuaire, elle constata que c'était la même chose de partout. L'île supportant le Sanctuaire était la deuxième plus haute de Celestia, après celle de l'Académie militaire. Et de là, elle pouvait voir à peu près l'entièreté du moned des Anges, sauf les îles vraiment basses qui n'étaient que des points noirs à ses yeux émeraudes. Mais elle devinait le sang qui s'étaitrépandu sur la majorité des îles, à l'image de celles qu'elle pouvait très bien voir.

La voix de Michaël l'avait fait sursauter. Ne l'avait-il pas assez embêtée ainsi ? Enfin, elle avait pu visiter les Enfers, retourner à Celestia grâce à lui, mais elle se passerait bien de futuresmissions ou quoi que ce soit avec lui. Mais apparemment, il ne voulait pas la laisser tranquille et elle le suivit à contrecoeur dans les cieux de Celestia maintenant lavé de toute impureté. Les Anges qui n'avaient pas été touchés par les insctes de Fenris pouvaient de nouveau voler tandis que les autres s'efforçaient de chasser les derniers petits envahisseurs. C'est avec un léger étonnement que Raziel constata que le Séraphin de la Guerre l'emmenait à l'Académie militaire, là où il avait dû faire tout son apprentissage militaire. Etait-il nostalgique ? Le Séraphin du Secret ne le croyait pas ainsi.

Raziel voyait bien que l'Académie militaire avait subi des attaques, mais qu'elle s'en était aussi bien sortie que le Sanctuaire, alors que les autres structures angéliques avaient pour la plupart encaissé un grand nombre de dommages par les mains démoniaques, déchues, humaines ou elfiques. Mais peu importait, ce n'était sûrement pas pour cela que Michaël l'avait emmenée ici. Raziel posa à son tour les pied sur le toit de la tour Est, celle dont elle n'avait jamais vu l'intérieur. Le Séraphin du Secret avait fait un minimum d'études militaires, mais elle ne s'était pas spécialisé là-dedans comme l'avait fait Michaël. Ainsi, elle n'avait pas tout découvert des secrets militaires. C'était plutôt ironique pour le Séraphin du Secret, mais elle n'avait pu pénétrer la défense d'acier qu'avaient dressée les militaires autour de leurs secrets les plus gardés.

La jeune Ange retint un soupir d'exaspération à l'entente des paroles de Michaël. Encore une mission ? Non, pas une, mais deux ? Cependant, elle était trop fatiguée pour protester et elle ne pouvait qu'accepter ce que lui confiait Michaël sous peine d'en voir de toutes les couleurs. Elle resta donc silencieuse, observant d'un oeil sceptique son homologue de la Guerre qui s'était mis à parler tout seul. Etait-il définitvement cinglé ? La bataille avait dû lui faire sauter quelques neurones, mais elle ne s'autorisa aucune remarque. La voix de Zadkiel fit cependant tressaillir Raziel. Michaël avait menti, ses missions étaient-elles encore bonnes à prendre ? Il devait être jugé par le Conseil, mais ce dernier n'aplliquerait sûrement pas une sanction trop lourde au seul qui était capable de redresser Celestia après la guerre. C'était donc un problème qui fut vite réglé, mais ce qui intriguait le plus le Séraphin du Secret, c'était cet amusement dont faisait preuve Michaël face à la Justice.

Retenant un nouveau soupir qui allait trahir l'incompréhension de Raziel mêlée à l'exaspération, elle tendit sans un mot sa main, pour que Michaël lui transmette les ordres...

_________________

Administratrice
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.1fr1.net
Gwenaël
¤ Chérubin

¤ Chérubin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Statut :
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Race: angélique
Grade: Angelot
Autre:

MessageSujet: Re: Confidences pour confidences...   Sam 19 Avr - 21:35

Il entailla légèrement la paume de Raziel, et apposa sa propre blessure contre celle de sa semblable. Comme de coutume, il murmura les mots oubliés. Un halo rougâtre entoura les deux mains, formant des cercles autour d'elles. Du plus éloigné de ceux là, les lettres vermeilles des ordres surgirent petit à petit, migrant lentement vers la chair du Séraphin du Secret et y pénétrant. Puis, au fur et à mesure, les mots délivrés se tracèrent sur la peau de Raziel.

Quand la lumière disparut, la totalité des ordres, cette fois ci, avait été transmise. Et l'esprit entremêlé de l'âme d'Adelheid et de Michaël observait avec attention la réaction du Séraphin du Secret. Ils devaient savoir jusqu'où elle serait prête à porter son fardeau. Pouvaient ils encore poser des pierres, sur ses épaules?

Il n'aurait tenu qu'au Séraphin de la Guerre, il n'aurait pas hésité, ou moins, à lui délivrer ses autres missions. Mais Elke n'était pas d'avi de forcer la résistance de l'Ange jusqu'au bout. Ils se comprenaient réciproquement. Mais pour le soldat, le devoir devait passer avant tout, et il savait que ce seul argument faisait pencher la balance de son côté. Ils se ressemblaient tellement...

Cette fois ci, il ne dégagea pas la main de Raziel, et la garda serrée dans la sienne. Qui savait comment son homologue du Secret prenait elle ces informations soudaines, ces explications, ces ordres, ces secrets, ces confidences? Le pourquoi et le comment de la bataille. Tout ce qui était relatif à Uriel, et à Dieu. La mission, en somme. Si lourde, si dangereuse, si osée.. Et peut être sans aboutissement en dépit des moyens employés?

° Vous êtes.. cruels, tout de même.. Est ce cela, la force morale? Etre impitoyable avec soi même, est ce vraiment nécessaire, à défaut de l'être avec les autres? °

Il ne répondit pas. Elle savait ce qu'il en pensait. Une fois de plus, elle mettait à l'épreuve ses principes tout en le faisant réfléchir sur sa propre condition. Et puis elle aurait aimé qu'il ne fut pas ce qu'il était.

- Raziel?

Il devait savoir. Si elle n'était pas assez forte pour supporter cette révélation, il devrait la tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Séraphin Raziel
¤ Séraphin du Secret

¤ Séraphin du Secret
avatar

Féminin
Nombre de messages : 486
Age : 25
Localisation : Sanctuaire (Celestia)
Armes : Deux lames rétractables accrochée à ses poignets
Pouvoir : Possède des pouvoirs de soin
Statut :
Date d'inscription : 03/05/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Séraphin
Autre: Ancienne bannie

MessageSujet: Re: Confidences pour confidences...   Sam 19 Avr - 22:09

De marbre, Raziel laissa une fois de plus Michaël lui transmettre les ordres par le sang. A force, elle finissait par le connaître, ce rituel, même si elle ne l'appréciait pas pour autant. Mais beaucoup des secrets qu'elle avait acquis s'était transmis de cette manière, gravant en son être une quantité d'informations que peu d'Anges possédaient. Si le sang ne pouvait supporter qu'une quantité limitée d'informations, Raziel ne serait déjà plus en vie. Heureusement, ce n'était pas le cas, et cela était d'ailleurs l'un des meilleurs avantages de cette manière de transmettre les informations. Il y en avait d'autres, comme le fait que rien ne soit omis ou que cela garantissait la sécurité des informations en question.

Cependant, à peine le Séraphin du Secret ayant reçu les informations, elle était choquée, et choquée eétait le mot juste. Comment avaient-ils pu cacher, et même, prévoir une telle chose ? Tout avait été planifié, tout. C'était horrible, et si chaque Ange savait ce qu'ils avaient planifié, ils ne se sentiraient plus en sécurité dans le monde des Anges. Il y avait de quoi craindre pour sa sécurité lorsqu'on entrait en possession de telles informations. Mais le pire, c'était que cela avait été prévu et approuvé par le Tout Puissant en personne, celui qui protégeait les Anges depuis des années, celui qui les guidait. Il avait approuvé une telle chose. Comment était-ce possible ?

Le Séraphin du Secret n'avait pas été mis au courant. Après tout, l'Ange du Secret était là pour garder de telles informations, mais il était vrai qu'elle aurait peut-être failli à son devoir devant de telles révélations, si elles avaient été faites plus tôt, dans son coeur encore en doute, encore en deuil. A présent, elle avait un peu trop de préoccupations pour rester tournée vers le passé, vers la mort de Silmeria et de Garvera. Raziel planta son regard émeraude dans celui de son homologue de la Guerre, qui, visiblement, n'avait pas fini de lui transmettre les informations. Après tout, il avait dit deux missions. C'était à elle d'assumer à présent son rôle de Séraphin du Secret. Comme si... tout ce qui avait été fait à présent n'avait servi qu'à être un prologue aux évènements qui se profilaient, au temps où l'Ange du Secret aurait à prouver sa valeur. A prouver qu'elle était bien ce qu'elle était. A la question de Michaël, elle ne répliqua qu'un seul mot :

- Continuez.

Premier ordre qu'elle osait donner au Séraphin de la Guerre, mais elle s'en rendait à peine compte. A présent, il lui fallait être forte, et non fuir de nouveau, comme elle l'avait inconsciemment fait en profitant de son banissement de Celestia.

_________________

Administratrice
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.1fr1.net
Gwenaël
¤ Chérubin

¤ Chérubin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Statut :
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Race: angélique
Grade: Angelot
Autre:

MessageSujet: Re: Confidences pour confidences...   Dim 20 Avr - 0:45

Elle acceptait. Elle assumait donc sa fonction de Séraphin du Secret jusqu'au bout. Et il la considérait autrement. Pas qu'elle était remontée de beaucoup dans son estime, ça c'était une autre histoire, mais qu'elle prenne enfin son destin en main légitimait son statut de Séraphin du secret. Et donc sa place à Celestia. Pourtant, il ne pouvait s'empêcher de penser que c'était tout à fait normal. Les Anges étaient nés pour servir Dieu. Le nier ne servait à rien. Chacun devait donc assumer au mieux sa fonction auprès du Tout Puissant.

Il lâcha sa main et fit quelque pas jusqu'à arriver au rebord du toit de la tour. En dépit de l'organisation se mettant en place, la terre des Anges ressemblait encore à une terre de désolation. Une blessure aussi pronde ne se refermait pas aussi facilement. Elle nécessitait des soins, mais aussi du temps. Il ferma les yeux et ouvrit son esprit au réseau de ceux des Guérisseurs.

- Venez, invita le Séraphin sa semblable.

° Ouvrez totalement vos esprits. °

Les Guérisseurs vivant s'exécutèrent. Tous savaient ce que Michaël avait en tête. La communion de leurs esprits étaient de plus en plus grande, et ils n'avaient besoin de mots pour expliquer ce qu'ils allaient faire. La seule chose qui pouvait les déranger, c'était cette étrange présence démoniaque attachée à l'âme du Séraphin de la Guerre. Mais si certains eurent un instant d'hésitation, personne ne se rebuta pour autant.

Et dès lors ils ne firent plus qu'un. Pour toute personne pour laquelle cela aurait été la première fois, l'instant aurait été extrêmement gênant. Fusionner avec une soixantaine de personnes, être au plus proche de leur intimité sur un coup de tête, avait de quoi destabiliser et mettre mal à l'aise. Mais les amateurs étaient tous morts, ne restaient que les Guérrisseurs de métier, ou les Anges dont la technique des soins avait été appronfondie.

Il prit alors la tête du cortège d'âmes entremêlées et ils s'élevèrent haut dans le ciel. Il sentait chaque individu donner de son énergie, pour que de l'union naisse la force. Il les guida alors à travers Celestia. Iles par iles, bâtiments par bâtiments, brins d'herbe par brins d'herbe, molécules par molécules, les esprits entremêlés des Anges balayèrent le Mal de la terre divine. Tout l'archipel fut passé au peigne fin. Si bien qu'après de nombreuses heures de labeur, quelques morts et beaucoup d'abandons, Celestia fut de nouveau, ou plutôt relativement, saine.

Un semblant d'atmosphère sinistre pesait encore au coeur du quartier des habitations, et l'Arbre de Séphiroth restait véritablement le vestige d'une grandeur passée, et le symbole de la blessure de la terre des Anges. Les corps démoniaques, déchus, elfiques et humains avaient été brûlés, et ceux des anges enterrés au pied de l'Arbre. Le sang écoulé avait été purifié par la vague de soins et s'était encastré dans la pierre des dalles de Celestia, rappelant à chaque pas la bataille passée.

Et puis il avait laissé les Guérisseurs aller se reposer, et avait ouvert son esprit aux Architectes et aux Hauts Gradés Militaires. Ils avaient alors isolé une partie de l'archipel et recréé une petite ville inaccessible de l'extérieur pour ceux qui n'avaient participé par sa construction, ou du moins, sans leur aide. Et de manière et ce qu'un Ange y résidant ne puisse en sortir.

Enfin, quelques heures de travail plus tard, il rassembla les esprits des Maîtres en Sciences ainsi que ceux de l'Environnement et ils parquèrent les êtres angéliques atteints du virus amené par Uriel. Ce fut difficile, et douloureux. Furent gardés dans l'archipel ceux dont le pourcentage de survie était assez élevé. Et même ceux ci furent isolés dans un coin de l'hôpital de Celestia. Des médecins, choisis pour leur résistance peu commune au virus furent envoyés dans le ghetto. On fit ensuite varier le climat afin de ralentir l'action du virus.

Le soleil était orangé, et bas sur l'horizon, quand il se permit enfin une pose. Il était bien plus fatigué qu'Adelheid, dont la réserve de magie était bien plus importante, ainsi que sa maitrise. Il s'accroupit puis s'assit sur le rebord du toit de la tour, balançant ses jambes dans le vide.

- Ca va?

Il n'avait tout suivi de la participation, ou non, de sa semblable. S'il ressentait fortement la présence d'Elke, lorsque toutes les âmes étaient fusionnées, il était presque impossible de reconnaitre en détail celle des autres. Lui même se sentait encore d'attaque pour courir un marathon, mais il voulait savoir s'il était utile qu'ils continuent leur conversation ou s'il devait attendre que Raziel se reposa. Parce qu'il ne lui avait toujours pas fait part de la, ou des autres, missions.
Revenir en haut Aller en bas
Séraphin Raziel
¤ Séraphin du Secret

¤ Séraphin du Secret
avatar

Féminin
Nombre de messages : 486
Age : 25
Localisation : Sanctuaire (Celestia)
Armes : Deux lames rétractables accrochée à ses poignets
Pouvoir : Possède des pouvoirs de soin
Statut :
Date d'inscription : 03/05/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Séraphin
Autre: Ancienne bannie

MessageSujet: Re: Confidences pour confidences...   Sam 26 Avr - 22:25

Il ne lui transmettait pas les informations tout de suite. Bah, tant pis, il le ferait sûrement à un moment ou à un autre, même si le Séraphin du Secret s'était préparée à avoir de nouveau des révélations de la part du Séraphin de la Guerre. Au moins, cela lui laissait le temps de repasser sur toutes les informations que Michaël venait de lui transmettre, même si ce n'était pas forcément une bonne chose pour son endurance mentale. Mais après tout, c'était une chose naturelle pour quelqu'un qui venait d'apprendre une grande partie de ce qui était caché aux yeux de tous els Anges. Un grande partie, mais à la fois une partie infime, car elle se doutait bien qu'on lui réservait encore une ou deux surprises qu'elle était prête à recevoir. En plus, elle connaissait un grand nombre de choses méconnues par le peuple angéliqie grâce à son statut de Séraphin du Secret.

Cependant, il y avait une chose, un mystère, que Raziel n'avait toujours pas percé. Pourquoi était-elle le Séraphin du Secret et non des Secrets ? Pour savoir la vérité, c'étaitt le Tout Puissant qu'il fallait interroger, et loin d'elle cette envie. D'autant plus que le leader des Anges était intervenu dans la bataille et qu'il ne devait pas être de très bon poil. Enfin bref, Dieu n'était pas la question du moment, et elle revint donc sur ce que Michaël lui avait révélé quelques instants plus tôt. Mais elle n'eut pas le loisir de se consacrer à l'étude appronfondie du secret qu'elle venait d'apprendre comme elle le faisait habituellement, le Séraphin de la Guerre n'ayant apparemment pas pour intention de perdre du temps. Il était vrai que la restauration de Celestia était on ne pouvait plus urgente malgré le secret qu'elle venait d'apprendre.

Elle unit donc son esprit avec celui des autres guérisseurs et à celui de Michaël, suite à l'invitation de ce dernier. Guérir, c'était ce qu'elle savait faire le mieux et elle se considérait comme Guérisseuse expérimentée en plus de sa connaissance des armes qui faisait d'elle plus qu'une simple guérisseuse de métier. Cependant, elle hésita un bref instant à unir son esprit à celui du Séraphin de la Guerre, percevant en lui une présence démoniaque. Son homologue de la Guerre n'avait donc pas parlé tout seul quelques instants plus tôt, mais avec cette présence qui avait apparemment pour intention de les aider, chose plutôt étrange de la part d'un être démoniaque. Et puis, que faisait cet esprit démoniaque dans celui du Séraphin de la Guerre, l'un des plus grands Anges et Séraphins de Celestia ? N'était-il pas sensé être pur ? Mais l'hésitation ne dura qu'un bref instant et elle s'unit à tous les autres esprits angéliques qui avaient été appellés par Michaël.

Ainsi, elle ressentit pleinement la reconstruction de Celestia, dont Michaël avait prit la tête, surtout lors de l'intervention des guérisseurs. Pour le reste, elle y prit aussi part, mais avec moins de vigueur et d'engagement que pour sa première tâche. C'était évident puisqu'elle n'était ni architecte, ni maître en sciences. Mais elle avait des bases et avaient fait de son mieux pour aider. En découla donc une fatigue assez compréhensible une fois leur tâche accomplie, mais elle savait que ce n'était pas fini, Michaël ayant encore des choses à faire avec elle, puisqu'il avait parlé de plusieurs missions. Raziel s'assit à son tour, mais en tailleur, ne laissant pas balancer ses pieds dans le vide comme le faisait Michaël. Son regard émeraude se riva sur ce dernier une fois qu'il eut parlé. Une vague lueur d'étonnemment y avait pris place, l'Ange du Secret voyant pour la première fois son homologue de la Guerre s'inquiéter pour elle. Pourtant, ce n'était pas le grand amour. Mais elle retint ses commentaires et se contenta de répondre brièvement :

- Oui, ça va.

Son regard émeraude se balada un instant sur l'horizon orangé, s'y perdant pendant quelques instants. Les jours derniers avaient été longs... Longs, par cette bataille sanglante qui prenait enfin fin mais qui avait laissé ses traces à jamais dans le monde angélique... Elle riva de nouveau son regard sur le Séraphin de la Guerre, attendant qu'il poursuive sa tâche...

_________________

Administratrice
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.1fr1.net
Gwenaël
¤ Chérubin

¤ Chérubin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Statut :
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Race: angélique
Grade: Angelot
Autre:

MessageSujet: Re: Confidences pour confidences...   Dim 27 Avr - 14:11

Une brise légère se leva, balayant l'archipel de Celestia. Les restes de verdure épargnés par la bataille, ployaient doucement sous le souffle frais du vent divin. Au loin, bas sur l'horizon, le soleil écarlate comme le sang, diffusait alentours des rayons de lumière orangés. Quiconque n'ayant pris part aux évènements précédents, aurait pu songer que rien n'avait changé en Celestia. Et puis ses yeux se seraient posés sur le champ de ruines au niveau des habitations, ou sur le cadavre gisant de l'Arbre des Séphiroth, et l'incompréhension aurait percé en lui. On lui aurait alors expliqué que les armées démoniaques avaient déferlé dans son monde, et il ne l'aurait pas cru. Il se serait donc rendu auprès des vestiges de sa maison, et aurait compris que jamais personne ne pourrait y reconstruire avant plusieurs décennies, ou plusieurs siècles. Ou auprès de l'imposante souche meurtrie de l'Arbre, et l'horreur de la bataille lui traverserait l'esprit, sans même qu'il y eut pris part. Et au delà de la rage, de la colère, ou de la tristesse, il apprendrait l'humilité.

- Voila de quoi calmer l'orgueil de certains, murmura le Séraphin de la Guerre en embrassant du regard la cité sous ses pieds.

Cela pouvait paraître déplacé, de sa part, mais lui même ne se sentait pas concerné. Il ne faisait jamais que son devoir, même si cela pouvait donner l'impression qu'il émanait de lui une fierté et une satisfaction sans égales. Il s'agissait d'une suffisance naturelle tirée de ses propres capacités à mener à terme ses missions et à se développer pour Dieu.

° Dieu.. Aller jusque là pour Lui.. Vous êtes encore moins nets que les démons. °

- Nous sommes nés dans l'unique but de Le servir. Notre seule utilité. Alors autant le faire bien, non?

Elle ne répondit pas. C'était un point sur lequel ils divergeaient. Elle même n'avait aucune foi en Satan, en dépit de l'importance qu'elle attachait au devoir.

Un bruissement d'ailes les avertit de l'arrivée d'un troisième ange.

- Zadkiel. Encore? soupira Michaël.

Allons bon, qu'est ce qu'il lui voulait encore. Il savait que son cas allait être remis en cause, pas besoin de venir le lui rappeler toutes les heures!

° C'est tout le Conseil qui va être examiné, non? Tu ne peux pas être considéré comme l'unique.. fautif. °

La plupart des membres du Conseil devait avoir survécu, car il était uniquement constitué de Séraphins. Il hocha négativement la tête. Il était véritablement le seul, dans les rangs angéliques, à avoir su pour la bataille avant l'heure. On ne pouvait rien repprocher, de ce côté là, aux autres anges du Parlement. Même Elemiah, qui avait été averti par un démon.

- Non ce doit être sur.. Raphaël et Eyaël? réfléchit le Séraphin de la Guerre en plissant les yeux.

Un mouvement dans son dos lui indiqua qu'il avait visé juste.

- Eyaël est introuvable, de même que Raphaël. Après ce qu'il s'est passé, leur absence est significative d'un manque au devoir, informa glacialement l'Archange de la Justice.

° En quoi ça te concerne? °

- Raziel s'étant.. absentée quelques temps, et Uriel n'étant plus des notres, je suis le mieux informé pour ce genre de cas.

° Et pourquoi te parler de ça maintenant? °

- Les soins et les conseils. Nécessaires pour la reconstruction de Celestia.

° Et pourquoi est ce la Justice et non les Renseignements qui s'en occupe? °

- Les renseignements ont un sacré boulot avec le recensement, et dans de pareilles circonstances, une abstention est une faute grave.

- Heu.. Michaël?

- Raphaël a été envoyé en mission sur Terre, avant la bataille. Il n'a pas été rapatrié pour celle ci. Si vous n'allez pas le chercher, vous pourrez toujours attendre longtemps.

- Eyaël était présent, répliqua Zadkiel en reprenant contenance. Un Séraphin de la Sagesse aurait été plus que bienvenu en ces temps.

Le soleil s'était un peu détaché de l'horizon et entamait sa course à travers la voûte céleste. Les yeux de braise du soldat y restèrent attachés durant un petit moment. La bataille n'avait été là qu'en guise de prologue. Là pour faire du ménage sur Celestia tout en réduisant l'effectif ennemi. Depuis le temps que la terre des anges existait, le vice s'y était peu à peu installé, et il avait fallu remettre les pendules à l'heure par des moyens plutôt radicaux. Rappeler aux âmes qu'elles étaient dans l'unique but de Le défendre. Mais le Séraphin de la Sagesse, en dépit de son titre, faisait il finalement partie des lâches, des aveuglés, des erreurs? QUe lui était il donc passé par la tête?

Michaël tourna la tête vers son homologue du Secret. Elle aussi avait bien connu Eyaël, peut être avait elle quelque chose à dire pour le défendre. Car si le militaire appréciait le Séraphin de la Sagesse, il n'hésiterait pas à lui rappeler son rôle à Celestia en ayant recours à la Justice. Dispenser de ses qualités sa patrie en de telles circonstances relevait presque de l'attentat. Quoi qu'il se fut passé durant la bataille, Eyaël n'avait aucune excuse.
Revenir en haut Aller en bas
Séraphin Raziel
¤ Séraphin du Secret

¤ Séraphin du Secret
avatar

Féminin
Nombre de messages : 486
Age : 25
Localisation : Sanctuaire (Celestia)
Armes : Deux lames rétractables accrochée à ses poignets
Pouvoir : Possède des pouvoirs de soin
Statut :
Date d'inscription : 03/05/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Séraphin
Autre: Ancienne bannie

MessageSujet: Re: Confidences pour confidences...   Jeu 1 Mai - 15:45

Et voilà, Michaël recommençait à parler tout seul. Enfin, non, pas tout seul, puisqu'elle en avait déduit que c'était à l'esprit démoniaque qu'il hébergait qui conversait avec le Séraphin de la Guerre. Du coup, Raziel avait la mauvaise impression que de n'avoir qu'un bout de la conversation. Pas franchement agréable, mais la présence en question ne pouvait sûrement pas s'exprimer librement. Par contre, Michaël pouvait lui épargner la moitié de la convarsation en parlant uniquement dans son esprit... Enfin bref, elle n'était sûrement pas la mieux placée pour lui faire des remarques, le risque de se prendre une réplique cinglante dans la tronche étant plutôt très grand. Seulement, le Séraphin du Secret devait admettre que son homologue de la Guerre avait raison, que les marques de la guerre laisserait plus d'un Ange sans voix, sans orgueil. Le regard émeraude de Raziel balaya une nouvelle fois l'étendue des terres célestes, comme pour marquer à jamais dans sa mémoire ce paysage renouvelé mais marqué profondément par une bataille sanglante.

Il y avait une chose que Raziel ne pouvait s'empêcher de faire, et c'était essayer de reconstruire les conversations que Michaël tenait avec son habitant démoniaque. Elle devinait très bien que le Séraphin de la Guerre parlait du Tout Puissant lorsqu'il évoquait le devoir des Anges, mais elle ne parvenait pas à saisir les paroles - approximatives - de l'interlocuteur du Séraphin. De quoi pouvait-il converser ? Du devoir ? Avec un Démon ? Mystère et boule de gomme. En tout cas, la jeune Ange sentait que la situation était légèrement injuste pour elle, elle ayant été banni pour avoir étbli un contact avec une Démone. Michaël ne faisait-il pas de même ? Mais tous ces reproches restaient enfermés dans son coeur, tus à jamais de par sa condition d'ancienne traîtresse. Cela avait ruiné sa vie, mais elle ne regrettait pas pour autant ce qu'elle avait fait, c'est-à-dire, s'être lié d'amitié avec une Démone.

Raziel fut interrompu dans sa réflexion par l'arrivée d'un nouvel Ange. Enfin, pas si nouveau que ça. Elle tourna la tête vers Zadkiel qui venait d'arriver, se demandant bien ce que leur voulait l'Archange de la Justice. Voir deux fois la même personne dans la même journée n'était pas vraiment un bon signe, mais le Séraphin du Secret n'avait pas droit à la parole dans le dialogue qui suivit. Enfin, plutôt un monologue puisque Michaël semblait lire dans les pensées de Zadkiel comme dans un livre ouvert. D'ailleurs, Raziel fut étonné par le motif de la deuxième visite de la part de l'Archange de la Justice, celui-ci recherchant apparemment Raphaël et Eyaël. Pour Raphaël, la jeune Ange pouvait comprendre, celui-ci ayant été envoyé en mission sur Terre pendant la bataille, laissant tout son boulot dans les mains du Séraphin du Secret. Mais pour Eyaël, le fait qu'il soit introuvable l'étonnait, même elle qui avait beaucoup côtoyé l'Ange de la Sagesse. Et là, elle ne pouvait rien dire pour la défense de ce dernier, la nouvelle l'étonnant aussi bien que les deux autres Anges. Le regard émeraude de l'Ange passa sur ses deux semblables, glissant tout de même un mot en la faveur d'Eyaël, même si cela seraitplus inutile qu'autre chose.

- Je ne sais pas ce qui lui arrive, mais il a sûrement ses raisons...

Des raisons qu'elle-même ne pouvait comprendre, elle qui croyait pourtant assez bien le connaître. Mais il était vrai que c'était la première fois qu'elle le voyait sur le champ de bataille, à Celestia qui plus est. Toutefois, elle ne trouvait pas non plus que cela excusait le Séraphin de la Sagesse, et elle s'empressa de rajouter quelques mots à la suite de sa remarque :

- ... même si le devoir doit être plus important que ses raisons personnelles.

Raziel n'avait pas non pus envie de se prendre une remarque dans la poire de la part de Michaël ni de Zadkiel, ayant déjà eu affaire aux deux et ne les appréciant pas forcément. Enfin, si elle n'appréciait pas vraiment Zadkiel, c'était plutôt à cause du cadre dans lequel elle l'avait connu, ayant eu affaire à la Justice. Sauf que Zadkiel n'avait pas vraiment été mis au courant sur son cas, Ephidel ayant été celui qui s'était penché sur l'affaire, peu avant sa déchéance que Raziel n'avait apprise que récemment.

_________________

Administratrice
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.1fr1.net
Gwenaël
¤ Chérubin

¤ Chérubin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Statut :
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Race: angélique
Grade: Angelot
Autre:

MessageSujet: Re: Confidences pour confidences...   Jeu 1 Mai - 18:58

Les yeux de Michaël firent le tour de la silhouette de Zadkiel. Bon, mais savoir tout ça ne les avançait à rien. Il y avait eu des déserteurs, après la bataille, et c'était prévisible, d'ailleurs il l'avait prévu. Son brillantissime cerveau oublier un tel détail...?

° Hé, tu t'emballes là! °

Pour revenir à des choses plus sérieuses, loin avait été cependant de lui l'idée d'Eyaël prenant la fuite après la bataille. Alors que la cité avait tant besoin de lui! Tsss. Une erreur. Une depuis bien longtemps. Une de trop. Mais s'il ne pouvait plus compter sur les vieux amis, sur qui pouvait il compter? Uniquement sur lui même? Mais un monde se fait à plusieurs, pas tout seul. Si le Séraphin de la Sagesse les lâchait, pouvait il croire en son homologue du Secret?

- Raisons ou pas, Devoir ou non, votre propre obligation d'établir la Justice demeure, finit par conclure le soldat. Nous n'avons d'excuses pour les déserteurs, quels qu'ils soient, autres que celles qui vous viendraient à l'esprit.

L'Archange de la Justice opina lentement du chef. Les dossiers de tous ceux ayant fui seraient donc saisis, car aucun n'avait été envoyé en mission X ou Y sur les autres mondes. A part Raphaël. Zadkiel fit apparaître une sphère devant lui.

- Envoyez des messagers quérir le Guérisseur Divin...

- Sur Terre.

- Sur Terre.

L'Archange fit disparaître la sphère de communication, une fois qu'il fut sûr que la commission était bien passée, puis il se tourna vers Raziel.

- Séraphin du Secret, vos fonctions vous sont rétablies, dans leur intégralité. La durée de votre pénitence est écoulée et Nous estimons que vous avez montré votre loyauté envers Celestia ainsi que votre valeur.

Les yeux de braise du Séraphin de la Guerre passèrent au visage de son homologue. Connaissant les excès d'humeur de la gente féminine, à raison de nombreuses années passées en compagnie de Dayân et ses amies, il préférait se tenir sur ses gardes, même si Raziel n'avait pas l'air d'être de celles qui vous saute au cou simplement parce qu'on leur a annoncé qu'elles ont gagné à la lotterie.

Le fait qu'elle soit totalement blanchie aux yeux de la Justice l'indifférait. Connaissant ses déboirs plus récents, notamment ses relations douteuses avec la Déchue Ayaëlle et le Démon Akuma Tsubasa, il se gardait sa propre opinion au sujet du Séraphin du Secret. Même s'il devait accepter le fait qu'elle soit du Plan.

° Tu es injuste. ° lui reprocha la Démone. ° Nos propres relations sont illégitimes. °

° Non. Je t'ai tuée, moi. °

° Merci de me le rappeler, j'avais oublié. °

° C'est la vérité. Il est inutile de le nier. °

° Je sais bien, comme je sais qu'il t'est impossible de mentir. Mais je m'en serais passée. Que tu me tues. Tu pourrais faire preuve d'un peu de tact parfois! °

Zadkiel les salua puis partit. Pour de bon avec un peu de chance. Mais Michaël n'avait pas pour habitude de se reposer sur un facteur aussi aléatoire.

° Allez, fais un effort pour la congratuler! °

° De quoi? D'avoir failli déchoir? °

° Tu es irrécupérable... Ca la réconforterait! Et vu la deuxième mission que tu as à lui confier... Ainsi que la troisième... °

° Suis je du genre à dire des choses que je ne pense? °

° Raaaaa...! Mais tu ne comprends vraiment rien à l'Etre Angélique, Humain, Elfique ou Démoniaque! Passe moi ton corps! °

° Que... °

- Quooooooi!?

Ah non, mais non! C'était hors de question que quelqu'un d'autre que lui dirige ce corps! Puisque ce corps était une partie de lui même. Il l'aimait bien, la démone, mais de là à lui céder une once de son enveloppe charnelle!

° Mais arrête! Elle va croire que tu vas encore lui sauter dessus! Arrête de te débattre tu es épuisant! °

Il sentait la magie démoniaque s'infiltrer peu à peu entre chacune de ces cellules. Ca n'était pas vraiment désagréable, vu qu'Adelheid n'avait rien contre lui, ou presque, mais ça avait le don de l'exaspérer et de l'énerver. Noooon mais noooooon!! Déjà qu'il se faisait lui même difficilement confiance, alors en quelqu'un d'autre pour diriger son corps! Enfin, son "corps". C'étaient ses cordes vocales, sa bouche et ses yeux qu'elle s'accaparait. Juste ça. Mais c'était déjà trop. S'il avait accepté d'héberger son âme, c'était que: 1.il en avait besoin 2.il avait confiance en elle et en ses capacités 3.il la connaissait mieux que quiconque. Il n'aurait jamais permis à quelqu'un d'autre de s'infiltrer en lui.

Bon, et puis il fallait aussi s'avouer autre chose: il n'avait pas eu le choix, dès lors qu'il avait décidé de se faire "tuer". Le sortilège les liant était indélébile et elle était bien plus calée que lui niveau magie.

- Séraphin du Secret, Raziel? Je suis Adelheid, se présenta la démone ayant enfin pris le contrôle de ce qu'elle désirait. Ancienne dé...

° Naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan! °

° Mais arrête de te plaindre! J'en ai juste pour quelques minutes! °

° C'est déjà trop! Et fais un peu attention à ce que tu dis! °

° Pourquoi? Tu es sous surveillance? Ah non. Je vois. L'enceinte de l'Académie est sous surveillance. °

Il ne répondit pas. Il espérait simplement que le transition n'était pas trop brutale pour son homologue du Secret. Qui devait déjà le prendre pour un dingue. Car le changement n'était pas perceptible physiquement. La voix et les yeux demeuraient ceux du soldat.

- Celle qui cohabite avec Michaël, pour le moment, et depuis peu.

Ca, il arriverait à le justifier, si quelqu'un vérifiait les sphères de surveillance et lui cherchait des noises. Il espérait maintenant que Raziel serait assez vive d'esprit pour comprendre, histoire que la démone n'ait pas à prendre trop de risque pour lui dévoiler son identité. Quoi que, ça le ferait bien rire de voir comment elle se débrouillerait alors.

Ils auraient pu établir un contact mental, mais c'était un peu trop.. intime pour être utilisé à la légère. Et puis son corps physique et immatériel étaient tellement éparpillés dans la cité de Celestia qu'il risquait définitivement de se perdre en jouant à ce jeu là. Hors, il avait prévu de vivre un peu plus longtemps que ça. Donc non.

- Pour quelle raison deviez vous faire pénitence?

° Ben voyons, c'est pas quelques minutes que tu vas me prendre, mais des années! Ca je pouvais te le dire... °

° C'est d'elle que je veux le savoir, alors chut! °

Il pesta intérieurement, de toutes façons il pouvait pas faire autrement. Raaaa... Et en plus... C'était carrément la honte d'être ainsi possédé devant le Séraphin du Secret qui plus était. Même si la réputation d'Elke avait vallu la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Séraphin Raziel
¤ Séraphin du Secret

¤ Séraphin du Secret
avatar

Féminin
Nombre de messages : 486
Age : 25
Localisation : Sanctuaire (Celestia)
Armes : Deux lames rétractables accrochée à ses poignets
Pouvoir : Possède des pouvoirs de soin
Statut :
Date d'inscription : 03/05/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Séraphin
Autre: Ancienne bannie

MessageSujet: Re: Confidences pour confidences...   Sam 3 Mai - 23:14

Raziel s'était bien dit que prendre la parole ne servirait à rien, mais elle l'avait tout de même fait, dans l'espoir de défendre Eyaël qui était tout de même l'un de ses proches sans tout de même entrer dans son cercle d'intimes qu'elle n'avait pas. Mais elle éprouvait de la sympathie pour cet Ange qui était sage, qui savait donner le conseil, et qui avait travaillé avec elle une grand epartie de sa vie. Mais y était vrai que cela n'excusait pas sa désertion actuelle, qui était aussi étonnante que déplacée. C'était de lui dont on avait besoin, de ses conseils, de sa présence. Lui, il na'avit pas failli déchoir, enfin d'après ce que Raziel en savait, et comme la présence de Zadkiel lui rappellait amèrement, même si ce n'était pas à lui qu'elle avait eu affaire, mais à Ephidel, qui était à présent déchu. Ironique. Bref, elle était impuissante concernant l'affaire d'Eyaël et de sa désertion, comme celle de tous les autres Anges. Il était vrai que cette bataille avait dû en toucher plus d'un comme l'avait affirmé précédemment Michaël, mais la Justice était impitoyable, et elle était bien placée pour le savoir. Ce n'était pas par trahison qu'elle avait connu une Démone, mais par amitié. Mais la Justice n'avait pas fait de différence. Le regard de la jeune Ange se perdit un berf instant dans la contemplation du toit qui leur servait de sol, puisqu'à l'origine la tour de l'Académie n'était pas vraiment conçue pour servir de lieu de rendez-vous. A l'arrivée de Zadkiel, le Séraphin du Secret ne s'était même pas levée, et à présent, elle restait dans sa position assise, écoutant vaguement la conversation de ses deux semblables. Les affaires de Raphaël ne la concernaient pas vraiment, et elle n'apprenait rien de vraiment nouveau par la conversation des deux Anges. Le fait que Raphaël soit rappelé après la bataille, elle s'en était plus que douté, étant donné que son rôle était important dans la reconstrction de Celestia. Comme celui d'Eyaël. Le coeur de Raziel se serra légèrement lorsque ses pensées allèrent vers le Séraphin de la Sagesse disparu. Il ne devait pas commettre la même erreur qu'elle...

La jeune Ange fut tirée de ses pensées par Zadkiel qui s'adressait directement à elle, cette fois-ci, chose qu'il n'avait pas faite lors de sa première petite visite. Et ce qu'elle entendit la réjouit au plus profond d'elle-même, mais elle ne le montra pas, n'extériorisant pas ses sentiments comme le faisaient certains de ses semblables. Ses pensées allèrent volontairement à Dayân. Avait-elle survécu ? Assurer les soins était moins risqué que se battre au front, mais cela ne voulait pas non plus dire que le risque qu'il vous arrive quelque chose soit nul. Ses pensées allèrent ensuite à tous les autres Anges qu'elle connaissait plus ou moins, pour revenir sur son propre cas. Elle savait que si elle apprenait la mort de quelqu'un qu'elle connaissait relativement bien, elle ne resterait pas indifférente. D'ailleurs, elle l'avait bien montré face à la mort de Remiel, qu'elle n'avait pas forcément apprécié, mais dont la mort l'avait marquée, d'autant plus que son âme avait quitté son corps suite à l'intervention divine du Tout Puissant, ce qui faisait de sa mort une chose encore plus marquante.

Encore une fois, ces pensées furent chassées de son esprit, mais par sa propre volonté cette fois-ci. Il n'était pas encore temps de revenir sur tout ce qu'il s'était passé, le moment n'était pas encore venu. Elle avit encore des choses à faire, d'après ce que lui avait dit Michaël. Elle devait recevoir deux missions, et ce n'était pas rien. Elle épuiserait plus tard son esprit à des réflexions pas très agréables mais nécessaires. Pour le moment, elle devait se contenter du rétablissement de son statut et la fin de son bannissement sur Terre, même si cela impliquait qu'il fallait qu'elle reprenne tout le travail qu'elle avait habituellement. Et peut-être même deux fois plus en raison de la disparition d'Eyaël. Mais qu'est-ce qui avait bien pu lui passer par la tête, à celui-là ? Raziel retint un soupir et ne répondit même pas au salut que leur adressa Zadkiel. Certes, le fait qu'elle ait regagné ses fonctions ne lui permettait pas tout et n'importe quoi, mais elle était trop fatiguée pour se préoccuper des formalités. Et dire qu'elle avait encore du pain sur la planche...

Raziel ne put s'empêcher de sursauter lorsque retentit l'exclamation de Michaël. Qu'est-ce qu'il avait encore, il n'était pas content ? Certes, il n'appréciait pas vraiment la jeune Ange, mais il y avait de nouveau un Séraphin du Secret à Celestia, et plus d'un serait heureux d'en apprendre la nouvelle... Pourquoi fallait-il que le Séraphin de la Guerre ait toujours de réactions qui ne soient pas... celle du commun des mortels ? En réfléchissant bien, le frère de Lucifer était vraiment agaçant, mais Raziel ne pouvait en aucun cas le faire remarquer. Et puis quoi encore, la Lune servie sur un plateau doré ? Michaël était malheureusement intouchable, aussi bien moralement que physiquement pour une Ange comme elle. Ce qui avait le don de l'énerver, mais bon, il y avait plus important que les prises de tête avec le Séraphin de la Guerre. Le Séraphin du Secret leva les yeux vers Michaël lorsque celui-ci prononça son nom et son titre, comme si il venait de lui adresser la parole. Cela faisait pourtant un petit bout de temps qu'ils étaient là, à son grand malheur... Etait-il vraiment (devenu) débile ?

Allons bon, maintenant il se présentait sous un autre nom... Sous un autre nom. Le Séraphin du secret mit quelques instants à percuter. Sous un autre nom. Ce n'était pas Michaël qui lui parlait, mais celui ou celle - celle, visiblement - qui cohabitait avec le Séraphin de la Guerre, cet être démoniaque qu'elle avait senti lorsqu'elle avait fusionné son esprit avec celui des Guérisseurs et celui de Michaël. D'ailleurs, la jeune Ange eut un peu peur pour l'habitante en question lorsqu'elle faillit prononcer à voix haute son statut de Démone. Raziel n'était pas débile à ce point, sachant pertinnemment que l'enceinte de l'Académie était sous surveillance. Et en sachant cela, elle devait répondre à la question inattendue d'Adelheid qui cohabitait avec Michaël et qui pouvait donc parfaitement être mise au courant par ce dernier. Retenant un nouveau soupir, elle se leva et fit face à Michaël, non, à Adelheid. D'une voix la plus neutre possible, elle répondit à la question tout en choisissant bien ses mots :

- Michaël ne vous l'a pas dit ? "Bannie pour trahison envers le Tout Puissant".

Raziel avait cité les propos exacts, officiels qui avaient servi en tant que motif de son bannissement. Ceux qui vérifiaient les sphères de surveillance de l'Académie devaient probablement déjà le savoir, même si l'affaire était restée secrète. mais ce n'était pas n'importe qui qui vérifiait les sphères de surveillance...

_________________

Administratrice
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.1fr1.net
Gwenaël
¤ Chérubin

¤ Chérubin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Statut :
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Race: angélique
Grade: Angelot
Autre:

MessageSujet: Re: Confidences pour confidences...   Dim 4 Mai - 0:49

° Aha! Dans tes dents! °

° Je n'te connaissais pas ce côté puéril... °

° Eh oh! °

Le regard de la démone se riva sur l'horizon. Le soleil... J'amais elle n'aurait cru en voir un jour la couleur. Aux Enfers, tout était sombre, dans une teinte de rouge, de gris et de noir. Beaucoup moins attrayant que les autres mondes. Elle s'était bien rendue, parfois, sur Sylvania et Terre, mais seulement de nuit. Dieu que les couleurs étaient belles! Et ce qu'elle aurait aimé naître sur ces terres...

Ses mains, ou plutôt celles de Michaël, se crispèrent sur le rebord du toit. A l'inverse du soldat, elle avait le sentiment qu'il était nécessaire d'en apprendre plus sur le Séraphin du Secret. Pour elle, en tous cas. Elle devait savoir entre les mains de quel genre de personne elle laisserait son ancien ennemi. Et puis, la situation actuelle de Raziel lui rappelait la sienne il y avait de cela quelques décennies.

Elle plissa les yeux se concentra, et engloba soudain l'enceinte de l'Académie de sa magie. En quelques secondes, elle désactiva les sphères de surveillance ainsi que toute autre sorte d'appareils d'espionnage. Elle sentit Michaël soupirer, mais il ne fit aucun commentaire. Du moment qu'elle utilisait ses propres ressources. Et puis, l'école pouvait se passer quelques minutes de tout son armada d'observation à la limite du voyeurisme.

- Avec ça, nous serons plus tranquilles! s'exclama Adelheid. Et non, Michaël ne me l'a pas dit. Vous savez comme il est avare de mots! Et puis je préfère parler avec vous qu'avec lui.

° Merci. °

° Ah! Tu vois l'sentiment qu'ça donne d'être rabaissé! °

Un sourire effleura les lèvres de l'être démoniaque.

- J'imagine bien qu'on est banni pour trahison. Qu'avez vous fait?

Les sourcils du Séraphins de la Guerre se froncèrent. Voyons... Le schéma le plus classique était...

- Vous vous êtes liée d'amitié avec un Démon?

Elle riva son regard interrogatif sur son interlocutrice. A moins qu'elle n'ait dévoilé le secret de Dieu, étant donné qu'elle était Séraphin du Secret. Mais non... La peine aurait plus lourde. Bien plus. Et à l'inverse, c'était peut être bien son rang qui l'avait sauvée de la Déchéance.

- Il y a longtemps de cela?

Quelque part dans son esprit, ou plutôt à côté du sien, elle sentait l'âme du propriétaire du corps prêter une attention moins qu'infime à ses propos. D'ailleurs, elle l'imaginait bien en train de s'occuper en planifiant ses prochaines batailles ou ses prochains procès. Elle était tout de même étonnée de l'intérêt plus bas que terre que portait Michaël à sa semblable. Il savait pourquoi elle avait été bannie, mais que savait il réellement d'elle? Etait elle si prévisible et immuable pour mériter aussi peu de soins?

- Aux Enfers... commença la démone en se perdant dans ses pensées. On pense toujours qu'il n'y a pas d'ordre, ni de lois. C'est faux.

Son frère et elle même en avait fait les frais. De caratère plus abordable et plus ouvert que le Séraphin de la Guerre, se confier ainsi à une quasi inconnue n'était pas un problème. Surtout qu'elle revenait d'un long, très long sommeil, et que tous ces souvenirs avaient macéré en elle, sans qu'elle puisse les partager avec qui que ce fut.

- C'est le dogme du plus fort, murmura dans un souffle Adelheid. Ca parait tellement évident, mais ça ne saute pas immédiatement à l'esprit. Et c'est pourtant si lourd de sens.

Oui, les Enfers. Le Paradis comme s'imaginaient certains. L'oasis de liberté et de justice. Le royaume de la vérité. Vraiment? C'était finalement comme partout, les plus puissants et les plus malins y survivaient. Mais pas les autres. Ou dans la servitude. Et parfois pire.

- Personne ne vous banni, là bas, si vous traînez avec un Ange, continua la Démone emportée par le flot de ses souvenirs. Mais nous sommes fiers, si fiers de notre condition que celle ci finit par nous ronger à notre insu. On peut dire ce qu'on veut, mais même aux Enfers, une relation angéliquo-démoniaque ne dure pas. En considérant, bien sûr, que l'Ange est plus Ange que Déchu. Parce que peu à peu, cet Ange avec lequel vous trainez, vous ne le considérez plus comme un être à part entière. Mais comme une proie, ou comme un jouet, ou encore comme un danger. Et peu à peu, ça s'immisce en vous, ce sentiment de violence et de convoitise. Comme un poison lent et transcendant, sans antidote aucun. Et cette envie de le posséder finit par vous dévorer, jusqu'à vous ôter toute raison, qui serait pourtant plus qu'utile.

Elle savait qu'elle avait attiré une petite partie de l'attention du Séraphin de la Guerre, mais n'y faisait plus vraiment attention. A présent il n'y avait plus qu'elle, les mots, les souvenirs et Raziel.

- Et enfin, quand la plus petite parcelle de bon sens est anéantie, quand la plus petite goutte d'humanité est évaporée, quand ne restent plus que la folie et le désir, alors deux possibilités vous apparaissent à l'esprit: la déchéance de votre ange ou son assassinat.

Adelheide marqua une pose. Elle avait la bouche sèche et, même si les Anges n'avaient pas besoin de boire, terriblement soif.

- Comme si Satan lui même se délectait à faire avorter les relations angéliquo-démoniaques, reprit elle finalement. C'est un jeu où pour entrer il faut être deux, mais dont un seul ressort "indemne". Enfin, les rapports Anges Démons de cette nature sont rares, et aboutissent souvent rapidement à la Déchéance complète de l'être Angélique. Vous êtes du genre à crever l'abcès promptement.

Machinalement, la démone attrapa une mèche rebelle et la tira derrière une oreille. Peu à peu, elle s'était accaparée tout le corps de Michaël. Sans s'en rendre compte. Lui même semblant se ficher éperdument, à présent, du fait qu'elle occupe sa place.

- Finalement, quelle que soit la cour à laquelle on appartient, il y a toujours un châtiment supérieur pour ceux qui transgressent les règles divines. Si ce n'est que Celestia vous donne une seconde chance. Du côté de l'ennemi.

Ses yeux se plantèrent dans ceux de son interlocutrice. Emeraudes. Un franc sourire spontanné s'étira sur ses lèvres. En fin de compte, Michaël pouvait avoir des goûts stationnaires.

- Auriez vous aimé déchoir, plutôt que devoir faire pénitence par l'exil?
Revenir en haut Aller en bas
Séraphin Raziel
¤ Séraphin du Secret

¤ Séraphin du Secret
avatar

Féminin
Nombre de messages : 486
Age : 25
Localisation : Sanctuaire (Celestia)
Armes : Deux lames rétractables accrochée à ses poignets
Pouvoir : Possède des pouvoirs de soin
Statut :
Date d'inscription : 03/05/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Séraphin
Autre: Ancienne bannie

MessageSujet: Re: Confidences pour confidences...   Dim 18 Mai - 0:44

Raziel ne put s'empêcher de faire un pas en arrière, par surprise, lorsque Michaël utilisa sa magie. Non, pas Michaël, mais Adelheid. Et non pas la magie de l'Ange, mais visiblement sa propre magie démoniaque. Et il fallait dire que la chose était plutôt impressionante, la Démone ne devant pas être n'importe qui pour pouvoir désactiver aussi facilement les systèlmes de surveillance angélique tout en étant pas dans son propre corps et en faisant appel à sa propre magie, qui s'était visiblement détachée du corps démoniaque. En y réfléchissant, mieux valait ne pas trop contrarier l'hôte de Michaël... D'ailleurs, en regardant de plus près la puissance de ce dernier, il n'était plus vraiment étonnant de voir la puissance de son hôte... Mais la question subsistait : pourquoi un Démon ? Michaël n'était-il pas fidèle au Tout Puissant ? Avoir ce genre de relation était plutôt... pas très angélique, mais l'Ange du Secret ne pouvait pas vraiment critiquer son homologue de la Guerre sur ce plan là. Et l'autre question était : purquoi unE DémonE ? La jeune Ange avait toujours vu Michaël comme un coeur de pierre, incapable d'entretenir une relation du type amour ou amitié. Ce n'était qu'un glaçon hautain et débile. Mais à présent, elle voyait que c'était un type qui avait un peu plus de profondeur que cela, ou en tout, cas, son hôte l'était.

Mais de toute façon, l'heure n'était apparemment pas aux réponses sur Michaël, mais sur elle-même, chose que Raziel n'appréciait pas forcément. De quoi se mêlait-elle ? Après tout, c'était quelque chose qui lui était personnel, et elle n'allait pas tout dévoiler alors qu'elle était sûre que Michaël voyait ce que voyait Adelheid. Mais cette dernière était, rappellons-nous, plutôt puissante, et la contredire aurait été plutôt mal avisé. Cependant, l'hôte de Michaël n'attirait pas en premier la crainte, mais la sympathie. La façon dont elle parlait de Michaël ne put empêcher le Séraphin du Secret d'esquisser un petit sourire, qui se dissipa lorsque vint la suite des paroles de la Démone. Après la sympathie venait la compassion, car l'Ange du Secret se doutait bien qu'il s'agissait des propres souffrances d'Adelheid qui étaient racontée par la voix du Séraphin de la Guerre, mais par l'âme même de la Démone. Après tout, ce n'était pas si surprenant de voir qu'elle avait percé à jour le vrai motif de son bannissement. Raziel s'était toujours douté qu'elle n'avait pas été un cas unique, car elle n'avait pas été la seule qui souhaitait voir cette guerre éternelle cesser. Sauf qu'elle n'avait pas vraiment imaginé le cas des Enfers. En fait, elle n'y avait même pas pensée, ses réflexions étant plus centrées sur le monde des Anges, et non celui des Démons, ses ennemis.

Et apparemment, ce n'était pas si facile que ce que l'on pouvait penser, comme le disait Adelheid. Mais Raziel n'y avait jamais songé. Jamais... Sauf au moment où elle avait sauvé sa défunte amie démone. La question de savoir comment se déroulerait la 'trahison' de Garvera aux Enfers lui avait juste effleuré l'esprit, et elle se rendait à présent compte combien elle avait été égoïste. Ce n'était pas parce que le trio qu'elles avaient formé était constitué majoritairement d'Anges qu'il avait fallu faire abstraction des Enfers et de la situation de la défunte Démone. Mais à présent, il était trop tard, et ce n'était même plus la peine de penser à corriger ces erreurs. A présent, elle n'entrenait plus ce type de relation, au contraire, elle accomplissait à présent son devoir, car sa passion avait disparu. Son devoir, à présent, était de servir Dieu, même si ses amies défuntes ne l'auraient peut-être pas souhaité. Après tout, le Tout Puissant pouvait peut-être faire changer les choses... Il avait, enfin, commencé à agir, alors, pourquoi n'agirait-il pas jusqu'au bout... ?

Le regard émeraude du Séraphin du Secret se fixa sur celui du Séraphin de la Guerre, ou plutôt de son hôte. Elle comprenait très bien que la Démone faisait état de sa propre expérience, et que l'Ange concerné avait de fortes chances d'être le Séraphin de la Guerre. Et cela signifiait que Michaël et Adelheid avaient dû se battre, d'après le récit de la Démone. D'après cette dernière, Celestia et les Enfers étaient pareils. Pareils ? Un monde pur et un monde souillé semblables ? Et Satan, comparable à Dieu ? Dans ce cas, ce dernier pouvait-il vraiment mettre fin à la guerre ? Mais quoi qu'il en soit, Raziel n'avait plus vraiment le choix, et obéir à son devoir était la seule voie possible pour ne pas déchoir.

Déchoir... Etait-ce si horrible que cela ? La question d'Adelheid surprit une fois de plus l'Ange du Secret. La déchéance ou l'exil ? Les deux offraient une deuxième chance, mais l'une, du côté de l'ennemi. Si Raziel aurait été déchue, cela aurait-il été plus mal ? Ou bien meilleur ? Elle ne pouvait répondre à cette question. Son regard ne quitta pas celui de la Démone, et, très audiblement, elle prononça les paroles suivantes :

- Je ne sais pas.

C'était vrai, elle ne savait pas. Elle ne savait pas ce qu'était de déchoir, elle savait ce qu'était l'exil. Mais l'un sans l'autre, elle ne pouvait les comparer. Mais une chose était sûre, en empruntant la voie de l'exil...

- En tout cas, nous ne pouvons pas changer le passé. Si je suis ici, c'est parce qu'une des deux décisions a été prise, et on a apparemment préféré que je fasse mon devoir plutôt que de me donner une chance du côté de l'ennemi.

_________________

Administratrice
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.1fr1.net
Gwenaël
¤ Chérubin

¤ Chérubin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 133
Statut :
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Race: angélique
Grade: Angelot
Autre:

MessageSujet: Re: Confidences pour confidences...   Dim 18 Mai - 20:56

D'un élan il sauta dans le vide.



















[HRP: aaaaaaah vous y avez cru hein! xD Bref.]

D'un élan le corps de Michaël reposa les deux pieds sur le sol et l'hôte démoniaque le fit se redresser. C'était plutôt pratique d'avoir entre ses mains une enveloppe charnelle habituée à la contorsion. Ca évitait les mauvaises surprises. Enfin, c'était encore mieux de disposer du propre soi, même si durant certaines périodes de la vie on le méprisait.

- Je vous aurais trouvée bien prétencieuse, si vous m'aviez répondu le contraire, lança l'être démoniaque.

Un sourire s'épanouit sur ses lèvres. Oui. On décidait rarement son destin. Alors que celui des autres... Néanmoins, elle préférait agir plutôt que subir. Pour elle, on perdait plus à laisser les choses se faire d'elles même.

- Détrompez vous, changer le passé est possible. Interdit par les plus hautes lois que vous puissiez imaginer, mais bien faisable. Bien sûr, cela n'est pas donné à tout le monde, mais...

Elle ferma les yeux. Son hôte commençait à véritablement partir en lambeaux et elle même était fatiguée. Il était temps, plus que temps à présent. Doucement, lentement, elle rendit peu à peu à Michaël ce corps qui était sien. Elle était à peu près satisfaite de sa rencontre avec le Séraphin du Secret, et savait qu'elle pouvait lui faire confiance. Elle aurait aimé rester un peu plus, mais les secondes s'écoulaient à présent comme les précieuses gouttes d'une source qui venait à se tarir.

- Nous nous reverrons, Raziel, murmura Adelheid. Gardez courage et espoir, viendra le temps où vous serez à nouveau pleinement heureuse.

Michaël, qui venait de réintégrer les restes de son corps, ne fit aucun commentaire dessus. Il y avait toujours cette particularité féminine à se lancer dans d'étranges propos à tendance épique qu'il ne comprenait pas, mais il avait fini par passer outre.

Il se tourna vers Raziel et sortit Azaël de son fourreau. La personnalité en elle même ne comprenait que le contenu et non le contenant. Il trucida proprement son homologue et se tira. L'épée semblait cependant être absente de toute parcelle d'âme, ou alors, comme mourrante et bien plus proche de la mort que de la vie. Un flot de magie sortit des mains du Séraphin de la Guerre et entoura l'arme. Peu à peu, celle ci se mit à rapetisser puis changea finalement de forme. Bientôt, l'Ange eut entre ses mains une bague d'une simplicité extrême hormis la présence de la marque du chef de l'Elite comme motif. Or et rubis entremêlés étincellaient délicatement mais n'attiraient pas l'oeil.

Il se mit à genou et demanda Raziel en mariage. Après un regard à son homologue du Secret, le soldat lui pris la main - ça devenait une fâcheuse habitude dont il espérait ne plus avoir recours - et glissa doucement l'anneau Azaël à l'annulaire gauche de celle ci. Aussitôt, un vent chaud et sauvage déferla sur le monde des Anges et balaya la cité de Celestia de haut en bas. Quelques instants plus tard, la bourrasque mourru contre les flots de l'océan.

- Vous voila acceptée. Raziel, Séraphin du Secret, vous disposez à présent des droits et devoirs du Séraphin de la Guerre. La tâche et l'autorité qui m'incombaient sont désormais votre.

L'Ange riva ses yeux de braises dans ceux émeraude de son homologue.

- Voici votre seconde mission, firent les voix entre mêlées d'Adelheid et de Michaël.

Pour la première fois, une caractéristique physique de la démone apparaissait. Car tout avait été planifié il y avait fort longtemps, et on pouvait comparer cette soudaine apparition à un enregistrement antérieur déclanché par un évènement précis.

Michaël lâcha la main de Raziel et fit un pas en arrière tout en se retournant pour embrasser du regard l'horizon. Le ciel était bleu à présent, le temps venait, ses dernières heures de vie s'étaient écoulées.

- Je serai toujours près de vous, si besoin est, dit finalement l'ancien Séraphin de la Guerre. L'épée reconnait son maître.

Il fit un pas en avant, et bascula dans le vide la tête la première.

Aussi rapidement qu'il culbuta droit vers l'avide océan, il disposa un écran invisible autour de la tour Est de l'Académie Militaire. Il serait en effet extrêmement embêtant qu'il vienne à l'esprit de son homologue de le sauver. Là dessus, il ne savait pas vraiment comment elle risquait de réagir. Il aurait bien dit qu'elle le laisserait aller, car après tout ça n'étaient pas ses affaires, mais on n'était jamais trop prudent.

Il aperçut très rapidement quelques têtes se tourner vers lui alors que son corps tombait à toute allure vers les eaux bleu profond de la mer. Mais personne ne vint l'importuner, le Séraphin vaquait à ses affaires, non? A part deux ou trois qui lui demandèrent où il allait avec tant de hâte, mais bon. Il dépassa bientôt l'îlot d'Ennael. Celestia avait beau être très étalée en hauteur, une chute n'en restait pas moins une chute. Et les flots se rapprochaient inexorablement.

° A bientôt. ° murmura Elke d'une voix qui ressemblait presque à une prière. ° Si tu survis. °

Son corps entra en collision avec la surface impitoyable des eaux. Et son corps se fendit, et son âme s'échappa. Et toutes les parcelles de lui même qui avaient été éparpillées sur la terre des Anges fondirent dans un seul soupir au point d'impact. Les particules de lumière qui dansaient sur l'ancien champ de bataille délaissèrent leur lieu de naissance et plongèrent dans l'océan assassin.

Quelque part, bien au dessus, une âme meurtrie transformée en bague d'or et de rubis pleura quelques larmes de cristal.

Et toutes les particules qui étaient lui auparavant s'assemblèrent, et se forma alors peu à peu un oeuf de lumière dans les méandres de la mer calmée.
Revenir en haut Aller en bas
Séraphin Raziel
¤ Séraphin du Secret

¤ Séraphin du Secret
avatar

Féminin
Nombre de messages : 486
Age : 25
Localisation : Sanctuaire (Celestia)
Armes : Deux lames rétractables accrochée à ses poignets
Pouvoir : Possède des pouvoirs de soin
Statut :
Date d'inscription : 03/05/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Séraphin
Autre: Ancienne bannie

MessageSujet: Re: Confidences pour confidences...   Dim 18 Mai - 21:44

Ah ben tiens, Raziel ne s'était pas vraiment attendu à une pareille réactiopn de la part de la Démone. Elle pensait que l'hôte de Michaël allait plutôt prendre le Séraphin du Secret de haut pour cette réponse aussi imprécise. Enfin, la jeune Ange ne pouvait prétendre connaître l'hôte du Séraphin de la Guerre, ne l'ayant rencontré qu'une seule fois et ne pouvant qu'appréhender ses réactions. Cependant, elle ne s'attendait pas à ce que la Démone la contredise à propos du passé, car le passé était une chose qui influait sur le présent et l'avenir, et qui pouvait complètement dérégler les quatre mondes si quelqu'un s'avisait de le modifier. Oui, d'ailleurs, changer le cours du temps était interdit, et c'était l'une des lois fondamentales des quatre mondes. Mais de toute façon, ce genre de chose n'était pas donnée à n'importe qui, et le gugusse en question - s'il existait - devait être étroitement surveillé. Et ne devait pas faire usage du pouvoir en question. Quelqu'un qui avait le don de changer le passé devait donc être... une personne sans vie. Elle vivait sans pouvoir apprécier la vie, étouffée par son propre pouvoir. Enfin bref.

Garder courage, garder espoir... C'était ce qu'elle faisait, quelque part dans son esprit. Mais de là à espérer un bonheur total, ce n'était pas tout à fait cela. En fait, elle n'avait même pas envisagé cette possibilité, et c'était plutôt surprenant que de l'entendre à travers la voix de Michaël, et pronconcé par un être démoniaque. Mais après tout, les Démons n'étaient pas si différents des Anges, non ? C'était ce qu'elle avait pu conclure de ses années passées en compagnie de ses deux amies défuntes. Et après tout, Adelheid lui démontrait de nouveau cette réalité. Cependant, elle ne pouvait chasser de son esprit les images de la bataille toute récente, les images de cette cruauté impitoyable des êtres démoniaques, ce plaisir qu'il prenaient à la tuerie et à la destruction. Pourtant, elle ne parvenait pas totalement à les haïr... Grâce - ou à cause - de Garvera, et maintenant, d'Adelheid.

Voyant le Séraphin de la Guerre tirer Azaël de son fourreau, Raziel en déduisit tout de suite que les paroles que venait de prononcer Adelheid étaient signe d'au revoir, et que le maître de ce corps était, à présent, Michaël lui-même. Dans un premier court laps de temps, le Séraphin du Secret crut à une réplique cinglante de la part de son homologue de la Guerre, mais ce dernier resta coît. Et pour une fois, le Séraphin du Secret ne ressentit aucune crainte en voyant Azaël sortir de son fourreau, tirée par la main de Michaël. Peut-être était-ce dû à l'absence de la lueur qui émanait habituellement de l'arme, lueur qui donnait à l'arme un air avide de sang, imposant encore plus la présence du Séraphin de la Guerre. Sauf qu'elle ne s'attendait pas vraiment à ce que Michaël lui donne la forme d'une bague somptueuse mais assez discrète. Qu'est-ce qui lui prenait ? Elle n'eut pas bien le temps de se poser plus de question, Michaël lui ayant saisi la main - encore une fois - et Raziel devinant tout de suite que l'anneau allait être en sa possession. Mais pourquoi ? Ce geste signifiait que Michaël lui léguait ses fonctions, celles du Séraphin de la Guerre, fonctions qui étaient considérables.

Raziel voulut émettre quelques paroles, pour protester ou même faire une remarque, mais les mots ne sortirent pas de ses lèvres. Etre nommée Séraphin de la Guerre, même provisirement - enfin, d'après ce qu'elle imaginait - était plutôt... remarquable, dans tous les sens du terme. Mais pourquoi elle ? L'intervention d'Adlheid et les questions sur son passé y étaient-elle pour quelque chose ? Tant d'interrogations, mais aucun son émis. Le fait que Michaël soit toujours à ses côtés ne la rassurait pas vraiment, et elle appréhendait vraiment l'action que le Séraphin de la Guerre s'apprêtait à accomplir, même si elle ne savait pas de quoi il s'agissait. On aurait dit que ses paroles... annonçaient une séparation. Mais l'acte vint si subitement que Raziel n'eut le temps que de tendre la main vers son homologue de la Guerre, qui basculait à présent dans le vide. Mais que faisait-il ?

- Heiiiiiiiin ? fut la seule chose que Raziel fut capable d'émettre, tant elle était surprise.

Un suicide ? Mais pourquoi donc ? N'était-il pas supposé rester à ses côtés ? C'était sûrement pour cela qu'il lui avait légué Azaël et ses fonctions de Séraphin de la Guerre, mais cela n'expliquait pas la raison de ce geste. Mais après tout, c'était la volonté de Michaël, et les affaires de Michaël. Elle ne devait pas s'en mêler, même si lui avait mêlé le Séraphin du Secret à tout ceci jusqu'à présent. Le regard émeraude suivit donc simplement la chute longue de Michaël, dont elle savait pertinnamment la mort proche. Et lorsque le Séraphin de la Guerre disparut de son champ de vision, elle laissa échapper dans un soupir :

- Michaël...

_________________

Administratrice
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confidences pour confidences...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confidences pour confidences...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les guerres éternelles :: Celestia :: Quartiers supérieurs :: Académie militaire-
Sauter vers: